CHAMPÊTRE OU CONTEMPORAIN

contemporain-champêtre, aménagement, jardin, paysagiste, architecte, montreal, estime, rive-sud-Monteregie, rodier

«Être ou ne pas être, telle est la question »

-William Shakespeare

 

L’Art est indiscutable! Chacun y trouve sa voie, son œuvre et sa propre vision. Par contre, il existe des standards, des balises et des règles à suivre pour y accéder. L’ascension chez les pros n’est jamais aisée. Pour ce faire, il faut s’abreuver d’inspiration, se parfaire dans la construction, exhiber son cœur, son âme et ses tripes et tout ceci, par le processus d’introspection de la conception. L’Art est partout. Dans les toiles, les vêtements, la nourriture et plus particulièrement au jardin. Ici, je m’attentionnerai davantage à ce dernier.

Bien qu’il existe une multitude de sous-catégories à cet article, je traiterai principalement des deux principaux mouvements artistiques concernant la conception de jardin; soit le jardin champêtre ou contemporain. Comment démystifier les deux? Comment choisir la tendance qui nous convient? Voici selon mes connaissances, recherches, apprentissages et visions, ma propre analyse artistique et philosophique de design face à ces deux types de jardins.

Bref, tirons tout ça au clair!

Prêts? Allons-y!

Le jardin Contemporain (Formel):

contemporain-champêtre, aménagement, jardin, paysagiste, architecte, montreal, estime, rive-sud-Monteregie, rodierCelui-ci comportera des lignes dites rectilignes. L’utilisation de la géométrie cartésienne par ses formes carrées, rectangulaires, triangulaires et parfois circulaires, sera grandement standardisée dans ce processus. Les angles répétitifs s’avéreront primordiaux dans l’amalgame recherché. Le nombre d’or (1,618…), se révélera  un outil essentiel dans la conceptualisation de l’espace. Autrement dit, celui-ci simplifiera les calculs, en plus d’harmoniser la cour. Avant de poursuivre, je dois mentionner que le premier commentaire désolant que j’entends (fréquemment) stipule que le jardin contemporain semble simpliste et exempt d’art. Faux! Sa complexité s’en résultera réelle tout comme l’architecture d’une maison. Un bâtiment dans son ensemble, apparaîtra carré, secondé d’angles droits proéminents. Pourtant, celui-ci renfermera un lot incalculable de complexités en raison du nombre considérable de formules mathématiques. Simpliste? Non, la géométrie doit s’avérer juste, harmonieuse et logiquement réalisable, tout en acheminant une touche de nouveauté et d’unicité à tous les coups. Le jardin contemporain empruntera ainsi, les mêmes chemins. L’art d’épurer la structure et les matériaux, s’avérera plus complexe que l’on pense. On doit viser juste et ce, avec peu. Les points focaux, quant à eux, se révéleront simplistes, mais hautement efficaces et ce, du premier coup d’œil. Les vastes massifs unicolores en monoculture, entraîneront une aisance au regard et par conséquent, la contemplation du végétal s’entreverra automatiquement synonyme de pureté. Ainsi, le vert et le blanc seront à l’honneur dès notre table mise. La matière minérale quant à elle épousera les courbes du temps.

On y retrouvera des galets polis par les eaux et les vents, ou même fossilisés par les sous-sols d’antan. Le pavé se révélera généralement d’une teinte plus pâle qu’à l’accoutumé, vaste et dénudé de toute frivolité. Les bois seront invités pour leurs qualités vivifiantes, chaleureuses et organiques. Le décor prendra des aises de nouveauté voguant sur les tendances et les modes actuelles. Le jardin contemporain ose et s’expose! Inspiré du cubisme de Picasso et de l’architecture de Le Corbusier, il défiera les courants statiques à travers les âges. Néanmoins, le jardin contemporain, au final osera la nouveauté mais, ne sera guère l’ultime solution et ne plaira nécessairement pas à l’ensemble de la population. Par conséquent, le jardin champêtre subsistera et étalera encore sa beauté comme une seconde source de choix.

contemporain-champêtre, aménagement, jardin, paysagiste, architecte, montreal, estime, rive-sud-Monteregie, rodierN.B. Le jardin contemporain optera pour l’efficacité ponctuée du choix des végétaux. Or, il existe, selon mon opinion, deux règles de bases essentielles dans le choix de l’architecture physiologique des végétaux;

La première : Une masse dite vaporeuse légère et pure, rappelant le mouvement poétique des astres ou des nuages animés par les brises enivrantes de l’été (le côté zen). Je parle ici, des graminées, hémérocalles, Perovskia et saule arctique.

La deuxième : une masse dense structurale et architecturale, rappelant l’idée des mosaïques, tapis ou tapisserie végétale européenne d’autrefois tels que Buxus, Thuya, Hydrangea au couleur pure, zen et simpliste. Sans oublier le fameux Taxus (sous toutes ses formes) facile à tailler.

Je serais également fautif de passer sous silence, les feuillages et les floraisons pourpre foncé tirant fortement sur le noir, une nouveauté horticole fortement appréciée dans la dernière décennie. Le jardin contemporain, plus souvent qu’autrement, inovera en exposant des matériaux révolutionnaires jamais vu auparavent. Il peut parfois choquer ou provoquer en bien ou en mal mais, on en parle. Étant une interprétation de notre époque acuelle, il intégrera des pièces d’art qui révéleront un côté plutôt abstrait au premier coup d’œil mais révélatrices de sensibilité au second. Tandis que celles, exposées au jardin champêtre seront plutôt éprises de nostalgie et évocatrices d’art antique, tel que buste (Venus de Milo), bain d’oiseaux et sculpture d’animaux.

Le jardin Champêtre : (Informel)

contemporain-champêtre, aménagement, jardin, paysagiste, architecte, montreal, estime, rive-sud-Monteregie, rodierEn macro, tout semble aléatoire, dénudé d’ordre intelligible, exprimant par conséquent, dans sa réalisation, le côté naturel plus organique et dynamique de la nature. Par contre, en micro, tout se résumera rationnellement songé et disposé avec finesse par la plume et l’œil d’un concepteur averti. Recréer la nature avec ses propres matériaux ne sera guère une tâche aussi aisée que l’on pense, car ce jardin est un hommage au jardin d’antan. Chaleureux et intimiste par son couvert végétal il nous sera possible d’y dénicher une multitude de trésors par des plantations spectaculaires plus enrobées et enveloppantes qu’au jardin contemporain. Le jardin champêtre, est également un hommage aux toiles de Monet et autres artistes peintres qui jadis, façonnèrent à grands coups de pinceau ces paysages fascinants et extraordinaires aux espaces verdoyants et bucoliques. D’où les arches ou tonnelles revêtues de lierre, les plates-bandes foisonnantes de Rosea, Hosta, Delphinium et autres colories ralliant entre eux les magnificences d’autrefois. contemporain-champêtre, aménagement, jardin, paysagiste, architecte, montreal, estime, rive-sud-Monteregie, rodier

 

Ce jardin, permet également de recomposer la somptuosité de la campagne en plein cœur de la ville. Ses courbes, sa souplesse et son rythme aléatoire rappelleront étonnamment  la danse nuptiale des abeilles. Les marguerites aux boutons d’or et les gros pompons de pivoines colorées danseront au soleil en tapant le rythme du vent. Il y aura présence d’une poésie remplie de lyrisme. Ce jardin accueillera à la perfection les pierres de rocailles diverses ou taillées et les pavés plus colorés aux surfaces antiques. Le bois s’y prêteront tout aussi bien mais cette fois-ci, ils seront moins grossier, plus fignolé dans leur finition. On y retrouvera par conséquent, des courbes et beaucoup plus d’ornements tels que des corbeaux de dessous de comptoir et des marquises enjolivés de spirales et de représentations de vignes à raisins. Le jardin champêtre s’avérera une ode à Bacchus dieu du vin et des plaisirs charnels où la romance, la chaleur humaine et la sensualité du corps féminin seront exprimées par ses rondeurs, ses courbes, et le parfum des fleurs multiples aux arômes enivrants.

Alors, quel sera votre ligne? Votre style?

Il n’y a pas de bonne ou de mauvaise réponse, car chacun s’avérera maître chez soi!

Alors, être ou ne pas être, contemporain ou champêtre, telle est la question!

Maintenant, à vous de répondre

A vos marques, prêts, Soyez-y!

Soyez Tout!

Tout simplement vous!

Yohann Rousseau d.t.h.o. designer

N.B Prochain sujet : L’architecture du paysage, un miroir du bâtiment.