Planifier les couleurs de votre aménagement paysager

amenagement-couleur-harmonie-jardin-rodier-montreal-rive-sud-estrie-Monteregie-paysagiste

Dans votre plan d’aménagement, une fois le design général complété, les règlements municipaux validés et la structure des plates-bandes dessinée, nous nous retrouvons maintenant à l’aube d’un sujet des plus passionnant pour tous ceux ou celles qui s’apprêtent à concevoir le jardin de leurs rêves. Or, tout comme le soleil qui s’éveille à l’horizon, levons immédiatement le voile sur ce sujet: L’harmonie des couleurs.

Inévitablement, le choix des couleurs tant au plan végétal que minéral s’avérera crucial à la création d’un beau jardin. Toutefois, il existe quelques règles de base dont tout concepteur se doit de connaître et maîtriser avant d’effectuer toute planification de coloris.

Alors, prêts? Allons-y!

Tout d’abord, puisqu’en aménagement paysager le vert s’avère une couleur omniprésente chez les végétaux, celui-ci ne sera guère considéré dans l’éventail de nos choix. Le blanc quant à lui, s’en trouvera également exclu vu son association au spectre de lumière composé par l’ensemble des couleurs. En plus, le blanc s’harmonise à la perfection avec l’ensemble des couleurs.

amenagement-couleur-harmonie-jardin-rodier-montreal-rive-sud-estrie-Monteregie-paysagisteEnsuite, il faut comprendre l’utilisation des coloris par leur chaleur. En premier lieu, il y a le chaud représenté par le rouge, le jaune et l’orangé, tous trois associés aux nuances du soleil. L’option du chaud, confèrera à l’œil humain l’illusion d’un terrain plus vaste, flamboyant et chaleureux.

amenagement-couleur-harmonie-jardin-rodier-montreal-rive-sud-estrie-Monteregie-paysagistePuis, il y a le froid représenté par le bleu, le mauve et le rose, couleurs associées généralement aux nuances des glaciers et des cieux polaires. Le choix de ces teintes, régulièrement retrouvées dans les jardins d’ombre, singularise le jardin lui conférant par conséquent le bien-être d‘un cocon intimiste.

Maintenant, avant d’effectuer un choix, il est important d’observer les teintes présentes dans les matériaux inertes environnants, soit celles de la maison, des pavés, des pierres, des bois et même du mobilier, afin d’agencer, de rehausser et d’intégrer nos nouvelles couleurs au jardin.

Comment faire le bon choix de combinaison? La réponse est simple.

Il existe un outil facilement dénichable sur internet ou à coût modique dans les boutiques d’art et de papeterie que l’on appelle : le cercle chromatique.

 

amenagement-couleur-harmonie-jardin-rodier-montreal-rive-sud-estrie-Monteregie-paysagisteCe dernier est un disque pivotant suggérant des associations de couleurs et de teintes naturellement harmonieuses à l’œil humain. Maints designers, et ce, depuis plusieurs générations, utilisent ce cercle.

Comment l’utiliser? Dans le triangle équilatéral central, on retrouve les trois couleurs primaires soit le rouge, le jaune et le bleu. Les pointes de l’hexagone sous forme de triangle isocèle, résultent du mélange entre deux couleurs primaires (ex : jaune + bleu=vert). Puis, le cercle extérieur est composé de teintes dégradées entre la couleur primaire et secondaire (ex de vert à bleu= turquoise) Maintenant, en pivotant le disque central, les pointes géométriques dévoilent les associations par excellence.

En utilisant les angles aigus du triangle, on déniche les couleurs tertiaires soit une combinaison de trois couleurs (ex : rouge, jaune et bleu) en contrepartie si nous désirons une association de 4 couleurs, on utilisera les angles obtus de l’hexagone formant un rectangle (ex : jaune, rouge, mauve foncé et vert. Pour un duo de teintes, on utilisera les couleurs qui se font face.

Il existe également une dernière possibilité soit le monochrome régulièrement retrouvé dans les jardins japonais ou contemporains. Le monochrome en résumé, est le choix d’une seule couleur par exemple, le rouge composé de l’ensemble de ses dégradés partant du rouge foncé au rouge très pâle. Donc, il n’en tient qu’à vous de vous amuser avec le cercle et de composer l’harmonie de votre choix.

Voici une petite règle intéressante et pratique avant de terminer. L’utilisation des feuillages dorés ou panachés. Ceux-ci entraineront une ouverture et une entrée de lumière au jardin tandis que les feuillages pourpres ou presque noirs (très tendances depuis quelques années), engendreront une profondeur énigmatique voir presque spectrale dans l’aménagement.

amenagement-couleur-harmonie-jardin-rodier-montreal-rive-sud-estrie-Monteregie-paysagisteAlors, utilisez stratégiquement les végétaux pour mettre en valeur certains accents du bâtiment ou pour créer des ambiances, pour provoquer des sentiments, pour approfondir ou singulariser votre jardin. Le dynamisme est la clé du succès. Pensez aux coloris d’automne et aux magnificences de l’hiver par l’ajout de fruits, de sapinage et de fleurs séchées. Pensez aux fleurs et aux feuillages et amusez-vous à varier selon les périodes de floraison le tableau général de votre maison. Osez, les couleurs et les textures, personnalisez votre terrain, car l’exploration des coloris est une quête quasi inachevée et chaque saison a ses raisons par conséquent celles-ci ne cesseront de vous étonner.

Alors, prêts? À vos marques, Osez!

Yohann Rousseau

Prochain sujet : Pierre ou pavé?

Crédit photo du cercle chromatique :

http://www.conseil-esthetique.fr/les-bases-correctrices-colorees/cercle-chromatique/