Voilà une question que plusieurs de mes clients me posent. Et avec raison, car toute personne moindrement soucieuse de ses finances ne veut pas investir les yeux fermés. Je vais établir certaines balises, qui peuvent influencer votre décision au moment d’établir un budget pour des travaux d’aménagement paysager. Et comprendre comment évaluer le retour sur investissement réaliste auquel on peut s’attendre.

Retour sur investissement, aménagement paysager, paysagiste rive-sud, Montréal, Estrie

Quel budget investir?

C’est bien connu, le budget c’est le nerf de la guerre. Plusieurs clients me demandent avant d’investir, quel pourcentage par rapport à la valeur de la maison doit-on prévoir? Bien qu’il y ait plusieurs manières de le calculer, il est assez juste de penser qu’un investissement judicieux peut représenter facilement de 10% à 30% (ou même plus) de la valeur marchande de la propriété. De 10% à 30% c’est un large éventail. Il en est ainsi puisque le pourcentage par rapport  à la valeur de la résidence dépend dépends de plusieurs facteurs, mais il dépend principalement des conditions du site et de ce que l’on souhaite aménager sur notre terrain. Je vous présente ici deux budgets de projets avec deux résidences de valeurs différentes, en tenant compte qu’ils sont réalisés par des professionnels.

investissement, paysagement, paysagiste, rodier, aménagement

Pour une maison de 225 000$ :

Si on investit 22 500$ en aménagement paysager sur une telle propriété (soit 10%), il sera probablement possible de couvrir adéquatement, mais de manière modeste le terrain, car ce dernier est probablement petit. On pourra alors s’attendre à un aménagement de base : pelouse, haie de cèdres, un peu de plantation et peut-être des trottoirs. On pourrait aussi investir 67 500$ (soit 30%) qui, pour cette même propriété, représenterait alors un aménagement plus représentatif de ce que l’on voit dans nos images d’inspiration : terrasse, pavage, plantations, pergola, éclairage, zone feu et j’en passe.

PAYSAGES-RODIER-TOUT-DE-BLANC-1

Pour une maison de 675 000$ :

Ce même investissement de 67 500$ (10%) pour une maison plus cossue, représente alors un aménagement modeste, en utilisant des matériaux adaptés à la valeur de la propriété où l’on retrouvera sensiblement les mêmes éléments de base, en couvrant une surface plus vaste. Il faudra donc monter plus haut dans l’échelle des pourcentages si on souhaite plus de confort et de commodités. On pourrait facilement alors parler d’un investissement de 202 500$, donc 30%, pour créer un milieu de vie agréable et adapté aux besoins familiaux en ajoutant par exemple une piscine creusée, en plus de la valeur de la piscine, il faudra tenir compte de plusieurs éléments à adapter autour de cette dernière (trottoirs, clôture, intimité, etc.).

La valeur du secteur et les conditions du terrain, à considérer :

Il est tout de même important de spécifier que chaque propriété a ses propres caractéristiques qui influencent la valeur des travaux. Premièrement, chaque ville ou secteur résidentiel a ses propres valeurs; les maisons n’ont pas la même valeur à Drummondville versus à Westmount pour un gabarit similaire. On pourrait donc prendre l’exemple d’une propriété évaluée à très bas prix en raison du secteur, mais dont le terrain est très grand (à la campagne peut-être). On peut s’imaginer devoir investir un peu plus sur une telle propriété en raison de la dimension du terrain: l’entrée pour autos sera plus grande, plus de pelouse, grande clôture, etc.. Ou encore, une propriété située en terrain accidenté, où un plus grand investissement devra être considéré pour le soutènement des différentes circulations et zones de vie. D’ailleurs, la topographie du site est un élément à ne pas négliger lors de l’achat d’une maison. À l’inverse, sur une propriété évaluée à très haut prix sur un petit terrain, en milieu urbain par exemple, l’investissement pourrait être moindre en pourcentage de la valeur pour couvrir les éléments essentiels à l’aménagement.

Quelles sont nos motivations?

L’aménagement on le fait d’abord pour soi, parce qu’on a envie de vivre dans un environnement confortable, convivial et qui nous ressemble. À ce sujet, tous les goûts sont dans la nature et chaque investissement est justifiable, en tenant compte de nos priorités et même de nos rêves. Certains envisagent même l’aménagement de leur cour en remplacement d’une résidence d’été ou un d’un chalet. Dans un tel cas, l’intérêt d’investir devient tout autre.

Si notre objectif est par contre lié à la vente de notre propriété à court terme, la plupart des agents d’immeubles reconnaissent que les maisons qui bénéficient d’un aménagement paysager de qualité se vendent plus rapidement et plus chères. C’est le «wow» de la première impression qu’ont les acheteurs potentiels et ÇA! ça ajoute de valeur à la maison. Il faudra cependant rester plus rationnel dans notre investissement dans une visée court terme.

invstissement-amenagement-paysagement-paysagiste

La période de retour sur investissement

La notion de temps est très importante. Si on souhaite vendre notre maison rapidement et que l’on décide d’investir dans la rénovation de notre aménagement paysager. On doit s’attendre à un retour de 20% à 50% (même de 50% à 75% si l’on parle d’une terrasse). Ces chiffres sont reconnus par les institutions financières. Dans un tel cas (la vente), il vaut mieux rafraîchir l’aménagement existant que d’entreprendre des travaux extensifs. Pour donner un effet «wow» à moindre coûts, on recommandera de rabattre les arbustes devenus trop gros et d’enlever les conifères qui auraient manqué d’entretien et qui cachent trop la maison. On pourrait ensuite planter quelques végétaux plus jeunes et ajouter des touches de couleurs avec des fleurs annuelles. Si le trottoir de pavé est vieux, un simple nettoyage de la surface et le remplacement des joints avec du nouveau sable peut lui redonner un air de jeunesse.

Si on parle d’un investissement de moyen à long terme, disons sur un horizon de plus ou moins 5 ans, on peut très certainement retrouver 100% de notre investissement et même plus, si l’on considère la prise de valeur de notre maison. C’est d’autant plus vrai si l’on a planté des arbres, qui gagnent en maturité avec les années. Ils ajouteront beaucoup de valeur et de cachet à la propriété.

Un aménagement extérieur de qualité et bien entretenu est la clé du maintien de la valeur de votre investissement.

Quand on décide de se lancer dans un tel projet, le choix des matériaux et des végétaux de qualité est la base. Il faut également le réaliser en respectant les normes, sinon on risque de devoir tout recommencer après 1 ou 2 ans.

On doit se rappeler qu’il n’existe pas d’aménagement sans entretien. On peut en limiter le travail en faisant certains choix éclairés, mais il restera toujours du travail à faire. Lorsque les végétaux sont bien choisis, ils devraient se déployer dans des dimensions proportionnelles à l’espace disponible. Mais la taille annuelle leur permettra de garder la forme voulue et de mettre en valeur votre propriété.

Pour planifier, préserver et même bonifier votre investissement, n’hésitez pas à demander l’aide de spécialistes.

David Rodier, président de Paysages Rodier


Quelques liens d’articles traitant du même sujet :

Banque Laurentienne – Valeur récupérable potentielle

Bob Vila – Landscaping: A good investment

Washinton Post – How much value does landscaping add to your value when selling ?