L’entretien est un mal nécessaire lorsque nous avons une maison. Parfois nous avons envie de passer rapidement sur cette étape, mais quelques éléments demeurent incontournables.

L’automne est une magnifique saison et encore plus cette année avec les chaleurs qui se sont poursuivies tard en saison.

L’automne nous offre ses couleurs et parfume notre environnement, faisant ses plus belles façons pour nous émerveiller. Mais ceci dit, les froids arrivent et il faut s’y préparer. Voici nos conseils pour vous aider à ne rien oublier et peut-être même à prévenir quelques imprévus inutiles au printemps.

 

Vider les gouttières

C’est une des actions majeures à poser à l’automne pour éviter de subir des dégâts d’eau au printemps au sous-sol. Le problème avec une gouttière bouchée ou remplie de feuilles ou de débris divers est que l’eau passera par-dessus la gouttière et s’écoulera près de la fondation. Cette eau n’est pas une bonne nouvelle, car cela surcharge le drain français et risque d’entraîner des infiltrations au sous-sol. Ou encore, si la maison a de l’âge, l’eau peut vouloir s’immiscer par des matériaux plus endommagés du toit. Donc, dégât d’eau vers l’entretoit et dans les murs de la maison.

Est-ce que le drainage de la gouttière éloigne l’eau de la fondation? Sinon, ajoutez un tuyau en plastique d’au moins 6 pieds qui se raccorde à la descente verticale et qui en éloignera l’eau.

Réviser les pentes de terrain

Il arrive que le terrain bouge au fil des ans ou des saisons. Il est conseillé de faire le tour de la maison et d’ajouter de la terre ou réaménager certaines pentes de terrain, afin que le ruissellement des eaux se fasse vers les extrémités du terrain et non vers votre drain français.

Jeter un coup d’œil sur le toit

Sans même avoir à sortir l’échelle, on peut voir à partir du sol si un problème se pose sur le toit. Est-ce qu’il y a des bardeaux relevés ou manquants? Des mousses vertes sur le toit? L’idéal est évidemment de faire une bonne inspection visuelle à même le toit.

Ranger le tuyau d’arrosage

Remiser les tuyaux d’arrosage aussitôt qu’il y a indice d’un bon gel. L’eau accumulée dans le tuyau peut faire éclater le robinet extérieur, ce qui peut entraîner un dégât majeur à l’intérieur de la maison.

Couper l’eau des robinets extérieurs

Assurez-vous de ne plus avoir d’eau qui se rend à votre système extérieur.

Drainer les gicleurs externes

Drainer le système de gicleurs même s’il est enterré. En plus de le débrancher, la meilleure façon est de souffler avec de l’air comprimé dans le système pour s’assurer que l’eau s’est retirée des têtes de gicleurs et de la tuyauterie.

Installer des protections hivernales

Une défense essentielle pour les rosiers et certains arbustes en début de croissance, mais aussi pour les haies de cultivars plus fragiles au froid, au vent, ou soumis à l’épandage de sel. Attendre la fin de novembre, voire le début de décembre, pour mettre en place les protections, ce qui évite de surchauffer inutilement les végétaux.

Pour éviter les bris hivernaux

Il est si facile de protéger vos conifères contre les bris causés par le poids de la neige sans enlaidir votre terrain avec des emballages de jute, des clôtures à neige et de l’agrotextile. Il suffit de piquer un tuteur derrière la plante, de passer une corde de jardin autour et de remonter légèrement les branches en serrant doucement. Bien fait, ce travail est tout à fait discret.

Pour les grands cèdres (plus de 6 pieds) : Si vous ne souhaitez pas mettre d’emballage ou de clôture, nous conseillons de simplement enrouler une cordelette de jardin tout autour, sans trop serrer, pour lui donner du corps sous le poids de la neige.

Votre système de son

Bien que ce ne soit pas nécessaire, nous vous conseillons tout de même de couvrir vos haut-parleurs extérieurs, principalement ceux qui sont au sol ou face aux intempéries.

entretien-dune-tondeuse-rodier-automne

Aiguiser les lames de la tondeuse

Il est vrai que vous aurez encore besoin de la tondeuse pendant quelques semaines pour ramasser et déchiqueter les feuilles, mais quand vous en aurez enfin terminé (habituellement quand le sol se recouvre de neige), c’est le meilleur moment pour faire son entretien annuel et notamment son aiguisage.

Entretien de la pelouse

Vous observerez certainement un regain de croissance. Profitez des températures qui s’adoucissent pour réensemencer votre pelouse aux endroits clairsemés, afin d’éviter la propagation des mauvaises herbes. N’oubliez pas d’ajuster votre lame de tondeuse à 3 1/2 po (9 cm).

Plantation

Il est possible de planter les plantes en pot ou les arbres en motte jusqu’aux premiers gels. Pensez à fleurir votre printemps en ajoutant des massifs de bulbes à travers vos platebandes.

La préparation du sol

Vous devrez investir quelques heures de préparation et de planification, mais le travail est simple et assure un meilleur résultat. Généralement, les bulbes préfèrent un sol bien drainé. Une terre trop sèche ou trop mouillée n’est pas favorable à leur survie. Il est conseillé d’ameublir le sol avant toute chose. Si une pluie abondante s’annonce, remettez à plus tard la plantation, car la densité de la boue pourrait asphyxier vos bulbes. Enfin, pour favoriser la floraison, prévoyez un bon compost organique.

Les légumes à semer et à planter

Les semis à réaliser au jardin en octobre :

  • chou pommé de printemps
  • cresson
  • épinards d’hiver
  • laitue de printemps et d’hiver
  • mâche
  • pois et fèves

Planter de l’ail d’automne

L’ail d’automne présente la particularité de pouvoir germer dès le mois de novembre, pour le récolter de juin à octobre. On peut donc le planter dès maintenant, en pleine terre, dans un sol bien drainé.

L’ail d’automne est un des légumes les plus simples à cultiver.  Il faut le planter dans une parcelle où l’année précédente n’ont pas été plantés d’ail, d’oignon, d’échalote ou de poireau. L’ail se plaît dans tous les sols, à condition qu’ils soient aérés et non sableux et qu’ils n’aient pas reçu de fumure fraîche.

Cassez les bulbes en petites gousses et ôtez le plus gros des pelures sèches. Enfoncez les gousses à 2 cm, espacées de 20 cm de tous les côtés, la partie plate vers le bas.

Planter des choux-fleurs

Il faut semer les choux-fleurs en octobre. Semez-les en godets, en sillons ou sous abri, à 1 cm de profondeur, tous les 10 cm. Cueillette à prévoir entre mai et juin. Ils pourront être repiqués au printemps.

Il faut protéger les choux-fleurs sans les chauffer, jusqu’à la prochaine saison.

  • Semez également des plantes aromatiques comme le cerfeuil, le persil, l’aneth, la ciboulette, l’estragon et l’oseille. Si vous en aviez semé, n’attendez pas pour repiquer les oignons blancs.
  • En octobre, c’est le moment pour semer asperges, ail violet et ail blanc, échalote grise et oignon rouge.

Fermeture des platebandes

C’est la période idéale pour diviser les vivaces, relocaliser des plantes et rajouter du paillis au besoin. Il n’est pas nécessaire de tailler ou de rabattre au sol les vivaces et graminées, bien que cela évite des corvées au printemps. Conserver le feuillage en place permet à la neige de s’accumuler et de protéger les racines. Vous éviterez ainsi d’acheter du paillis.

Les portes et fenêtres

En automne, il est conseillé d’inspecter les coupe-froid des portes et fenêtres. Il s’agit d’une perte de chaleur importante en hiver et changer les coupe-froid endommagés est souvent très rentable sur la facture de chauffage.

rodier-automne-quoi-faire-detecteur-fume-monoxyde

La sécurité

L’automne est le moment parfait pour vérifier et changer les piles des détecteurs de fumée et des détecteurs de monoxyde de carbone. Rappelez-vous que ces derniers ont une durée de vie de 5 à 10 ans selon le modèle. Vous devrez peut-être les changer.

nest-protect-rodier-detecteur-ingenius

Il y a même des détecteurs intelligents que vous pouvez connecter à votre domotique de maison et recevoir les alertes directement sur votre mobile. Il est possible d’avoir tous les détails de domotique ici.

Même chose pour votre cheminée

Faites faire l’inspection et le ramonage de votre cheminée avant de débuter la saison.

rodier-automne-quoi-faire-terrain-montreal

Source : Houzz

Le bois de chauffage

Si vous chauffez au bois et que celui-ci n’est pas entreposé à l’intérieur de la maison, pensez à le couvrir ou à le mettre à l’abri des intempéries. Portez une attention particulière aux petits rongeurs et insectes indésirables avant de le rentrer dans la maison ou d’appuyer votre corde de bois contre un bâtiment.