Depuis l’application du nouveau règlement interdisant l’utilisation des pesticides sur les terrains résidentiels, nous devons modifier les habitudes d’entretien de nos jardins, dont la pelouse. Voici quelques gestes à poser, pour s’assurer un gazon sain sans avoir recours aux produits chimiques. Il est possible d’avoir une belle pelouse avec des méthodes alternatives. Le principe de base d’un entretien écologique d’une pelouse est d’améliorer le sol et de connaître les besoins élémentaires de cette petite graminée.

Quels gestes à poser et quand?

Printemps

  • Ratissez la pelouse pour ramasser les débris, dès que le sol n’est plus détrempé.
  • Aérez le sol si vous n’arrivez pas à enfoncer facilement un crayon dans celui-ci. Louez un aérateur mécanique ou faites appel à une entreprise d’entretien paysager.
  • Terreautez en étendant du compost (ou terreau), juste après l’aération. En plus d’amender votre sol, par cette pratique, vous nivellerez votre terrain.
  • Ensemencez à chaque année les zones clairsemées. Une pelouse fournie empêche la pousse des plantes indésirables. Ajoutez du trèfle dans votre semis. Il est capable de fixer l’azote atmosphérique et permet de diminuer la fertilisation.
  • Roulez avec un léger rouleau afin de faire adhérer les semences au terreau.
  • Tondez, pour la première tonte de l’année, à 5 cm de hauteur. Elle stimulera la croissance de votre pelouse. Par la suite, la hauteur de la tonte sera à 8 cm (3 po.).
  • Fertilisez avec un engrais 100% naturel (ex. : un engrais à base de phosphate de roche, balsate, poudre d’os, farine de plumes, etc.)

Été

  • Tondez régulièrement votre pelouse, sèche de préférence, à 8 cm dès qu’elle atteint 11-12 cm de haut. Ne coupez jamais plus du 1/3 de la hauteur afin de ne pas éliminer ses précieuses réserves. Cette pratique empêche la germination de la plupart des herbes indésirables qui exigent de la lumière et de l’espace. De plus, l’arrosage est plus efficace sur un gazon coupé haut.
  • Laissez les rognures de gazon sur la pelouse. Elles contiennent beaucoup de minéraux et vous permettent de réduire la quantité d’engrais d’au moins 30%.
  • Une tondeuse déchiqueteuse est un outil pratique qui pulvérise les rognures et les répand également sur la pelouse.
  • Aiguisez bien vos lames de tondeuse. Votre pelouse aura une meilleure apparence et sera plus résistante aux maladies.

Fin de l’été (fin août-début septembre)

  • Aérez, terreautez et ensemencez à cette période-ci de l’année si cela n’a pas été exécuté au printemps. Rappelez-vous, une pelouse clairsemée est invitante pour les herbes indésirables, alors qu’à l’inverse une pelouse bien fournie sera plus difficile à coloniser par les indésirables.

Automne

Pour vous assurer d’une belle pelouse au printemps prochain, les gestes posés à l’automne sont un gage de succès.

  • Déchiquetez les feuilles mortes avec la tondeuse, au fur et à mesure qu’elles s’accumulent au sol. Si la couche de feuilles devient trop épaisse, vous pouvez les ramasser et les composter si vous le désirez.
  • Tondez pour la dernière fois de l’année à 5 cm de hauteur.
  • À la fin de septembre, appliquer un engrais élevé en potasse (3e chiffre plus élevé) afin de permettre à la pelouse de se lignifier et de mieux résister à l’hiver.

Déchaumage

Le déchaumage se fait à un fréquence de 2-3 ans sur une pelouse résidentielle. Il est requis lorsque l’épaisseur du chaume est plus de 1,5 cm (3/4 po). Le déchaumage peut se faire au printemps (avril) si cela est nécessaire. Le chaume est formé d’une couche de tiges, de rhizomes et de racines partiellement décomposée qui s’accumule à la surface du sol. Il ne s’agit pas des rognures de gazon faites de matière tendre qui se décompose rapidement. Une surabondance de chaume (plus de 1 cm) peut nuire à la circulation de l’eau et de l’air. Il est recommandé d’enlever le surplus de chaume à l’aide d’un appareil motorisé.

Pour vous assurer d’une belle pelouse au printemps prochain, les gestes posés à l’automne sont un gage de succès.

 

Aération

Cette pratique favorise l’infiltration de l’eau et de l’air aux racines. L’aération consiste à faire des trous à l’aide d’une machine spécialement conçue pour ça; on l’appelle souvent la «carotteuse», car elle laisse des carottes de terre à la surface de la pelouse. On peut faire l’aération au printemps comme à l’automne. L’avantage de le faire à l’automne est que l’on peu laisser les carottes de terre sur le sol et l’hiver décomposera une bonne partie des carottes. Si le travail est fait au printemps, on recommandera plutôt de les ramasser.