C’est un phénomène que l’on observe souvent sur les hydrangées. Les feuilles sont toutes recroquevillées par des cocons créés par les chenilles. Ce n’est pas très joli, ça limite la floraison et plusieurs personnes recherchent des moyens de s’en débarrasser.

Actif dès la sortie des feuilles au printemps, le travail des chenilles se reconnaît facilement en observant les nouvelles feuilles terminales liées autour du bourgeon apical. Ainsi à l’abri et entourée d’une toile, la « Lieuse de l’hydrangée », de son nom français, se nourrit et réduit considérablement la future floraison en faisant avorter les fleurs. Cette chenille vert pâle aux pattes noires pond ses œufs bruns à l’automne sur l’écorce des tiges.

Cycle de vie

Il y a une seule génération par année.

La lutte culturale

Il est souhaitable de tailler et de détruire les bouts de tiges portant des feuilles liées dès leur apparition au printemps afin de tuer les larves. Si vous remarquez les chenilles plus tard en saison, il est possible de les supprimer en les éliminant manuellement.

Les traitements naturels
Vous pouvez appliquer du Bacillus thuringiensis (B.t.) en solution dans l’eau. Cette bactérie est inoffensive pour l’humain, mais fatale pour les chenilles. Le B.t. est également inoffensif sur les autres insectes qui sont bénéfiques; comme les abeilles par exemple. Après avoir éliminé les bouts de tiges ou décollé les feuilles liées afin d’exposer les chenilles à l’air, appliquez selon les recommandations du fabricant et répétez l’application au besoin.

*Vous retrouverez le B.t. entre autres dans un produit de marque « Bioprotec »

Les traitements chimiques

Éliminez ou décollez délicatement les feuilles liées afin d’exposer la chenille à l’air et appliquez un produit contre les chenilles que vous retrouverez dans un centre de jardinage (Sevin SL très tôt au printemps avant qu’elle ne s’enferme). Suivez les recommandations du fabricant pour les différents dosages et périodes d’application.